Nettoyage de notre église, un grand merci à tous les bénévoles.

A l’initiative de notre association, une vingtaine de bénévoles dans leur grande majorité des adhérents, ont toute la journée du 19 juin donné de leur temps pour nettoyer notre église.

Le matin, d’anciennes tuiles conservées comme traces du passé, après coltinage dans l’escalier , ont été rangées sur les murs porteurs des voutes.

Des petites équipes se sont naturellement constituées, une pour laver les sols en tomettes, une autre pour enlever les derniers gravois dans les combles et au sol du clocher, et d’autres pour nettoyer les vitraux et les autels , cirer les boiseries et le mobilier ou chasser les nombreuses toiles d’araignées.

En fin d’après-midi Monsieur Hautefeuille, ancien maire et son épouse sont venues nous soutenir et échanger avec chacun.

après la remise en place des chaises et des bancs, cette journée a été ponctuée par un orage violent et soudain. A la stupéfaction de tous, l’eau  provenant des toitures est venue s’engouffrer par le porche puis inonder partiellement l’église.

Les participants ont alors donné leurs dernières forces pour évacuer l’eau avant de se retrouver autour du pot de l’amitié. Il est à parier qu’aucun d’entre eux n’a eu de difficulté pour s’endormir ce soir-là.

Tout ceci n’a été rendu possible que grâce au moyens logistiques mis à disposition par Nicolas Hautefeuille, tonne à eau, engins avec fourche transpalette et véhicule pour le transport des gravois.

La présidente et moi-même tenons à remercier tous ceux qui se sont investis et qui pour certains ont profité de l’occasion pour adresser un don à l’association.

Au passage nous remercions aussi les nouveaux adhérents et donateurs que nous dénombrons grâce au message que nous avions fait paraitre dans les brèves de la municipalité.

Enfin vous trouverez ci-après un article paru dans Le Républicain du jeudi 24 juin 2021.

Nous vous donnons rendez-vous début septembre pour notre prochaine assemblée générale dont la date vous sera communiquée dans les prochains jours.

Patrick Daviot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Limite de temps atteinte, merci de recharger le CAPTCHA.