La réhabilitation de nos mares

 

Monsieur Claude Hézard a rédigé le 22 octobre 2019 un message pour dire Bravo à la municipalité de Sermaise pour la réhabilitation de nos mares. Dans un premier temps et à son initiative, je vous le fait partager. Dans un deuxième temps je tenterai de dresser une synthèse des travaux réalisés.

 

Message de Claude Hézard.  

Bravo la municipalité de Sermaise!

Nous avons à nouveau des mares sur le plateau, à Blancheface et au Mesnil. Elles sont magnifiques, refaites à neuf. Elles étaient tristes, asséchées et ce depuis un an à cause du manque d’eau. Elles ont été rendues étanches, approfondies et remplies à nouveau.

Un nouvel écosystème va peut-être se reconstruire : Les canards sont revenus au Mesnil et à Blancheface, j’ai vu, cette semaine, deux habitants du hameau mettre dans la mare une vingtaine de gardons pour l’ensemencer. Ils devraient être nombreux au printemps si le héron n’y vient pas faire un tour. Avec les plantations d’automne, on devrait avoir un peu de verdure et du gazon. Quand reviendront les grenouilles ? Et les manants qui battront l’eau pour qu’elles n’empêchent pas le seigneur de dormir comme au Moyen-Age, quelques années avant la guerre de Cent Ans, à l’époque où ont été construits le château et la chapelle.

En cet automne, pourtant tardif, on n’entend plus beaucoup les oiseaux autour de la mare de la chapelle. Ils ne sont pourtant pas encore partis, sans doute occupés dans les champs avec les récoltes. Une mare et son environnement ne se reconstruit pas en un mois.

Et puis il y a les pokémons. Si vous ne savez pas ce que c’est, demandez à votre petit fils de neuf ou dix ans, li vous expliquera. Il y a, parait-il beaucoup de pokémons autour de la mare de la chapelle et de la mare de la Vierge à Blancheface. Je le tiens de la bouche de deux chasseurs, munis de leurs portables.

Ah ! Qu’elle est romantique la mare de la chapelle de Blancheface avec son unique banc du hameau. Chaque soir, quand il fait beau, un petit groupe s’y réunit et papote attendant l’arrivée du car scolaire pour retrouver enfants ou petits-enfants. C’est ça la convivialité.

Depuis deux mois nous avons à nouveau des messes à la chapelle Saint Georges.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres et la toiture de l’église de Sermaise étant en réfection, les messes ont lieu à Blancheface le troisième dimanche chaque mois. On peut y entendre alors le son grêle de la petite cloche branlante.

Notre village revivrait-il !!!

Claude Hézard.

 

Synthèse des travaux réalisés. 

Réouverture de la mare à la Folle et remise en état des mares du Mesnil et de Blancheface. 

Notre commune a engagé un vaste programme de remise en état des mares des hameaux pour une dépense globale de 130000€ dont 86000€ financés par des subventions.

Une première séquence de travaux a consisté en la réouverture de la « mare à la folle » qui fut remblayée par le passé. Cette mare est à nouveau opérationnelle et harmonieusement clôturée.

    

Concernant les mares du Mesnil et de Blancheface, elles rencontraient des problèmes différents. La première était confrontée à un manque d’eau, un aspect glaiseux, et une prolifération de canards et de pesse d’eau. La seconde était quasiment asséchée, envasée et envahie de plantes entraînant une fermeture progressive du milieu aquatique. Pour cette dernière, son assèchement est peut-être à l’origine des désordres constatés sur la chapelle, l’avenir nous le dira.

Ces deux mares ont donc été reprofilées et étanchées à la bentonite (argile naturelle) qui a un haut pouvoir de gonflement et qui permet d’obtenir une parfaite et pérenne étanchéité des sols.

Un programme de plantation est également prévu utilisant au maximum des essences locales mais aussi aquatiques.

Des zones réservées aux riverains et aux badauds seront aménagées pour que chacun puisse profiter de ce patrimoine écologique et rural si important de notre village.

Si tout va bien nous devrions avoir à court terme des vues aussi belles que celles des images de synthèse publiées dans le Mag de 2019.

  

Bien entendu, je partage l’enthousiasme de Monsieur Claude Hézard et je tiens également à féliciter la commune pour cette initiative en souhaitant que ces réhabilitations soient pérennes.

Nous avons la chance d’avoir par ailleurs de très belles mares communales ou privées, je ne connais pas leur statut, en particulier à Mondétour et à Monflix. Elles méritent toutes, si possible, d’être préservées et entretenues car elles constituent un patrimoine rural et potentiellement environnemental inestimable.

  

… et pourquoi pas organiser un événement pour la fête des mares qui aura lieu du 30 mai au 7 juin 2020.

Patrick Daviot.

 

PS : Je vous propose quelques photos pour visualiser l’évolution de la mare de Blancheface ces dernières années.

  

Mai 2008.                                                                          Août 2017.

  

Septembre 2017.                                                              Décembre 2019.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Limite de temps atteinte, merci de recharger le CAPTCHA.